Le travail pour l’intégration

  • Ce programme transnational auquel ont participé activement le Pôle européen des fondations de l’économie sociale, mais également à titre individuel les fondations Macif (France), P&V (Belgique) et Unipolis (Italie), a été lancé en octobre 2006 à Gênes (Italie). Il a été initié par la Camera del Lavoro de Gênes, et piloté par le syndicat italien la CGIL.

    Soutenu par la Commission européenne il répondait à un appel à projet de la Direction Générale Education et Culture. Son objectif était de mobiliser les organisations syndicales et l’ économie sociale dans le but de permettre aux jeunes (de 18 à 25 ans) – notamment d’origine étrangère – dans les quatre pays qui participent au projet (à savoir l’Italie, la France, la Belgique et l’Espagne) d’accéder à la citoyenneté européenne par l’emploi.

    Chaque pays a ainsi mobilisé des représentants de syndicats qui au cours d’un séminaire transnational à Paris en janvier 2007 et d’un séminaire final de restitution à Bruxelles en mars 2007, ont pu échanger des bonnes pratiques, qui ont fait l’objet d’un Livre blanc remis à la Commission européenne en juin 2007.