Action Renault: achat ou vente?

Renault est l’une des grandes marques influentes sur les marchés européens de l’automobile. Son action se positionne comme l’une des plus tradées quand il s’agit de ce segment de l’économie. Cependant, le cours des actions étant fonction de la conjoncture économique et des performances globales, il convient de s’interroger sur l’ordre à passer actuellement.

Les arguments favorables à l’achat

Sur le plan du trading, nul besoin de préciser que l’ordre d’achat est passé lorsque le cours de l’action monte, et l’ordre de vente est recommandé en cas de chute de l’action. Ainsi, en pensant à acheter une action Renault, nous envisageons tout naturellement des scénarios qui justifient une hausse du cours de l’action.

Ainsi, le premier argument favorable à l’achat est la constance de la croissance du groupe qui est assurée par la faiblesse de prix de vente des véhicules sur certains marchés en Asie, en Amérique ou encore en Afrique. Autre point fort est la stratégie d’expansion par laquelle la marque a su supplanter ses concurrents, en se positionnant sur certains marchés en Afrique du Nord et en Asie.

Sur le plan financier, la société met en œuvre une politique payante dans la mesure où elle a procédé, courant 2016 et 2017, à des rachats stratégiques de certaines marques concurrentes, ce qui lui permet de renforcer sa position sur le marché. Au regard de ces quelques points positifs, il est évident que l’action Renault a encore de beaux jours devant elle. Un ordre d’achat paraît donc un bon choix.

Les arguments favorables à la vente

Le premier argument en défaveur de l’action Renault est la politique de croissance de l’entreprise. À force de vouloir se positionner comme leader dans la commercialisation de véhicules d’entrée, la société finira par accorder peu de place aux autres gammes, donc par voir sa rentabilité baisser.

Le groupe a connu également quelques revers, notamment en ce qui concerne les systèmes antipollution de ses véhicules, jugés inefficaces en Europe. De plus, il peine à concurrencer les marques étrangères sur des segments comme les véhicules électriques ou encore ceux connectés.

Voilà donc des arguments qui exposent les points faibles de la société Renault. Cependant, il s’agit substantiellement de difficultés ou de défis qui peuvent être aisément relevés.

Posts created 8

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut